La sciences de la modélisation (part 1)

J’ai publié un billet il y a quelques mois sur la taxonomie d’un épluche-légumes.
et publié hier un article sur Micro-format (ou micro-données)
et puis de fil en aiguille je tombe sur des notions telles que RFDa, JSON-LD, FOAF
et puis la littérature sur les sciences du vivant : la taxonomie et l’ontologie, la subsomption
Il s’agit d’un thème out à fait fascinant : le Web Sémantique, et la sémiologie
c’est à dire la science sémantique implémentées dans le web, pour lui donner du sens

Finalement tout cela est intimement lié : en informatique je suis un peu obsédé
par ce que sont les choss, qu’est ce qui définit les éléments, comment les catégoriser, les hiérarchiser.

Je pense même que mon intéret profond pour la sémantique et la sémiologie dépassent clairement la passion que j’ai pour l’informatique; Après tout l’informatique est l’implémentation numérique des observations que je peux faire du vivant.

Dans l’art des micro-data, ce que je trouve formidable (vraiment) c’est qu’on donne enfin de l’importance non pas à comment une entité se présente (son apparât)
mais bien ce qu’est l’objet de données et ce qu’on peut faire avec.
Un objet est un objet, avec des caractéristiques propres, des comportements, qui évolue dans un milieu, transposable à d’autres milieux (ou pas).
et que cet objet reste le même, qu’il soit habillé en jean  ou en costume-cravate.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s