Comment votre banque déclenche la commande d'un nouveau céhiquer

Il y a quelques années, lorsque notre chéquier arrivait à épuisement, nous devions nous rendre à notre banque de quartier et commander un nouveau chéquier.

A l’heure actuellement ce n’est plus le cas. Comme par magie loresque votre chéquier arrive à épuisement, un autre céhiqueir vous attend au chaud dans un tiroir de votre banque.

Qui est ce lutin facétieux qui se montre aussi prévention.

Vous vous doutez bien que tout ceci est automatisé . Oui mais comment ?
Comme je suis quelqu’un de curieux par nature, j’ai demandé à la guichetière comment ça fonctionne.

Il y a un chèque dans le milieu du chéquier (~ 15e) qui est THE chèque déclencheur.
Dès qu’il est endossé, la banque reconnait que c’est THE chèque d’après son n° de chèque unique, et hop un nouveau chéquier est commandé automatique.
Ceci de sorte que le nouveau chéquier soit disponible au retrait dès les derniers chèques consommés.
Pur la suite de ce billet, nous appelerons ce chèque un peu particulier « chèque déclencheur ».

Donc dans l’absolu l’idée est plutôt bonne. Mais elle est beaucoup trop limitée et sujet à des tas de Use Case qui arrivent dans la vie quotidienne et qui empêcheront ce déclenchement.
Informatiquement parlant vous allez le voir, c’est totalement foireux.
Même la guichetière était d’accord avec moi.

En effet : le chèque déclencheur est identifié comme tel grâce à son n° de chèque.

Est-ce que vous avez une idée d’où je veux en venir ?

Il y a une différence fondamentale entre endosser un chèque et encaisser un chèque.
– Un chèque est endossé quand on transfère sa propriété à quelqu’un d’autre.
– Un chèque est endossé lorsque la personne qui en devient propriétaire le crédite en banque.

Un chèque endossé n’a déclenche aucune action auprès de la banque.
Ca revient seulement à écrire un ordre sur un chèque.

Dans la vie réelle, que se passe-t-il si le chèque n’est pas encaissé, parce que :
– vous l’avez déchiré après avoir inscrit un mauvais montant
– c’était un chèque de caution que vous avez récupéré
– ce chèque sera encaissé dans plusieurs mois (cadeau, arrhes)

Et bien il se passe que malheureusement il ne se passera rien car le chèque déclencheur doit absolument être encaissé pour que la banque soit au courant et déclenche l’opération.

Une vraie solution qui fonctionne

Ce qui serait beaucoup plus simple et qui collerait mieux à la réalité humaine du quotidien,
plutôt qu’à la réalité de certains farfelus :
le chèque déclencheur doit être le 15e chèque encaissé dans le carnet de chèque, qu’importe son numéro !
Ce qui doit compter c’est le nombre de chèque encaissés.

Conséquence du système bancaire actuel

Si le chèque n°X n’est jamais encaissé, pour les raisons notamment énumérées ci-dessus, ça bloque tout le processus, au risque que la banque se retrouve dans une position d’attente éternelle.

Conclusion

Ce type d’entrave systémique n’empêchera jamais l’usager de commander un chéquier quand son carnet arrive à épuisement.
Mais c’est dommage de laisser aussi défaillant un système censé anticiper les choses pour faciiter les vie des consommateurs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s